Comment se servir d’un bol tibétain?

Les bols tibétains sont populairement connus sous le nom de chanteurs (en plus d’autres noms populaires, tels que bol himalayen, bol chantant ou rin gong). Véritablement le nom le plus connu est traditionnellement celui de Bol tibétain. Bien que l’origine soit inconnue, ils ont toujours été fabriqués au Tibet, en Chine, au Bhoutan, au Japon et en Corée.

Comme vous le savez, se compose d’un dispositif en métal en forme de bol, dont les côtés et les bords vibrent lorsqu’ils sont frottés et frappés avec un maillet, pour produire une sorte de vibration et de son aussi particulier que caractéristique.

La plupart des gens veulent savoir comment utiliser un bol tibétain chantant. Il suffit de commencer par frapper le bol doucement avec votre index pour écouter le son qu’il émit. Ensuite, vous pouvez utiliser la mailloche (le bâton). Plusieurs catégories existent : mailloches en bois pour les petits bols, bâtons recouverts de feutre pour les plus grands.

Comment utiliser votre bol tibétain chantant ?

Tout ce rituel a pour objectif de prendre conscience que le bol est un guide à la méditation, à l’introspection, c’est-à-dire que l’ambiance doit être un appel au calme et à la cérémonie.Il est donc important de trouver le bon moment et l’endroit.

Optez pour une attitude détendue et concentrée

Si vous êtes debout, mouillez-vous. Si vous êtes en position assise, tenez-vous le dos droit, ni courbé, ni cintré.

Relâchez votre souffle et fermer les yeux

Continuez à sonner votre bol et lâchez la prise. Habituez-vous avec ces sons : plus vous les écouterez, plus ils vibreront en vous et vous fourniront sensations et émotions. Cette étape est déjà une sorte de méditation qui peut durer plusieurs minutes, en pleine conscience. Appréciez le silence qui vous réside.

Pour faire chanter le bol tibétain, il faut le tenir à plat dans la main gauche, stablement positionné, sans refermer les doigts sur les parois du bol. Soyez détendu.Il est important de jouer le bol doucement mais fermement à l’aide de la mailloche tenue dans la main droite comme un bâton de ski ou bien comme une craie pour écrire sur un tableau.

Le son ne produira pas immédiatement et il sera peut-être nécessaire de faire plusieurs tours avec la mailloche.

Cependant, vous commencer à sentir les vibrations traversant votre main gauche.

Vous devez continuer encore et un son s’élèvera, puis plusieurs : au début un son grave, qui est la note fondamentale, et ensuite des sons aigus, les plus harmoniques.

S’imprégner par le son du bol tibétain chantant

En continuant ce mouvement au bon rythme, à la bonne pression et au bon endroit sur le bol que vous pourrez apprécier à la fois le son rassurant, le geste détendant et les vibrations qui parcourent votre main jusqu’aux points d’énergie. Laissez-vous imprégner par les fréquences vibratoires jusqu’au moment où vous ne connaîtrez plus si ce son que vous entendez émane du bol ou s’il résonne dans votre intérieur. C’est à instant que le silence intérieur produira un effet purificateur sous forme de vagues qui vous libèreront de vos stress et vos pensées toxiques.

Avant de profiter pleinement de ces sensations, il se peut que vous deviez assister à plusieurs séances. Ce n’est pas un problème. Bouddha n’a-t-il pas dit que « la patience était la plus grande des prières » ?

Apprenez à écouter les sons de votre bol tibétain

Appliquez-vous à exercer un geste ample, souple et harmonieux.

Relâchez prise. Plus vous ferez chanter votre bol, mieux il chantera et plus il vous enchantera.

Ne pas oubliez « règle des trois P » : Présence, Patience, Persévérance

Une fois que vous avez bien compris comment s’en servir d’un bol tibétain chantant, à partir de ces principes fondamentaux, il est possible d’expérimenter une multitude d’usages du bol, comme les massages sonores ou les rituels de purification.

(1)