Comment nettoyer un bol tibétain ?

Prendre soin de votre bol tibétain est très important si l’on veut le garder sur le long terme.

Dès que vous avez appris à utiliser un bol chantant tibétain, vous ne pouvez plus vous en séparer. Une utilisation abusive de ce bol vous mènera à la nécessité de le nettoyer. Contrairement aux bols habituels, les bols chantants tibétains demandent une procédure précise d’entretien. Pour pouvoir maitriser cette procédure, il vous suffira de bien choisir les produits à utiliser, bien fixé les techniques de nettoyage et surement les moments du nettoyage.

Nettoyer votre bol tibétain

Vous devez certainement essuyer de temps en temps vos bols chantants avec un chiffon doux pour éviter l’accumulation de la poussière. Un bol de chant qui contient de la poussière agglomérée perdra une partie de son qualité sonore. De nos jours, la « poussière » peut contenir des produits chimiques qui ont une réaction avec le métal. Sur les bols brillants, il faut utiliser du vinaigre blanc pour enlever les traces de doigts.

Les bols chantants sont composés d’un mélange de métaux et ont été nettoyés, le plus souvent en les frottant à l’aide d’un chiffon ou des éléments plus caustiques comme le sable et la boue, par leurs anciens propriétaires. Ces bols sont aussi bien résistants que délicats et, en raison du nettoyage récent, certains d’entre eux risquent de s’abimer avec le temps.

La poudre à dégraisser raye les bols de chant dont la finition est lisse et certains bols présentent déjà des marques de frottement dues à un traitement antérieur. Il faut veiller à enlever les résidus de produits de nettoyage du bol.

Eviter le nettoyage agressif :

Des fois, les bords sont compromis par une accumulation qui rend rugueux le contact avec un bâton. Dans ce cas, vous pouvez utiliser la laine d’acier, en particulier les nouvelles importations chinoises qui ne sont pas si dures que les anciennes en acier inoxydable.

La ternissure et la trace de nombreuses années d’usages ne sont pas toujours agréables pour les gens.
Si vous voulez ramener votre bol jusqu’au état de base, utilisez de la laine d’acier, des perles de cuivre ou d’acier ou des nettoyants pour laiton. Le métal commun, avec son fort contenu en cuivre et en étain, brillera merveilleusement.

Ces techniques sont à utiliser avec prudences. En effet, selon la qualité de votre bol, un nettoyage trop agressif peut l’abimer.

Si votre bol est très sale et usé, que vous n’arrivez pas à récupérer son état de métal, le plus simple est peut-être d’acheter un nouveau bol tibétain.

Comment tenir votre bol tibétain ?

Si les bols tibétains sont fabriqués en métal dur, ils sont vulnérables. Les faire tomber sur une surface dure peut provoquer des fissures dans le métal fragile.

Les fissures ne sont pas toujours périssables, mais elles signifient fréquemment la fin du son. Si vous souffrez de ce malheur, il n’y a sûrement aucun moyen de réparer une fissure que vous pouvez entendre.
En numismatique, nous vous apprenons à toujours tenir une pièce par le bord pour éviter de laisser des résidus sur le visage.

Pour les bols chantants, le bord est la partie la plus importante. Il faut alors éviter de la toucher. Ne devez toucher que le côté extérieur, en les soulevant avec deux mains puis en les transférant à une seule pour le faire chanter.

Il faut éviter de tenir son bol chant à une main, avec les doigts à l’intérieur et le pouce à l’extérieur du bol. Cela laissera de nombreuses traces de doigts et endommager votre bol sur le long terme.

(1)